La Sophrologie Existentielle








La sophrologie existentielle – qu’est ce que c’est ?

La Sophrologie se place dans le courant des Sciences Humaines. Le champ de la Sophrologie est celui des structures de la Conscience et de ses possibilités d’éveil et d’évolution. Le terme de Sophrologie, Science de la Conscience, est créé en 1960 par le Professeur Alfonso CAYCEDO, Neuropsychiatre, lorsqu’il fonde l’École de Sophrologie à Barcelone.
 
La sophrologie est donc "l'étude de l'harmonie de la conscience" :


étymologie du grec ancien

         SO ...                     PHRO ...                   LOGIE    
"sos" : Harmonie       "phren" : Conscience       "logos": Étude


La sophrologie n’est pas une simple technique de relaxation, même si on utilise la relaxation comme un outil. Elle n’est pas davantage du yoga, ni une psychothérapie, ni une psychanalyse ou n’importe quel psycho-cocooning. La sophrologie ne se rattache à aucun courant de pensée religieux. Sa seule considération philosophique relève de la phénoménologie : une meilleure compréhension des expériences que l'homme vit. En quelque sorte, les sophrologues sont des phénoménologues existentiels [cf 1], ce qui se justifie par toute la méthodologie. Et c’est ce qui la différencie des autres disciplines. 

La Sophrologie Existentielle est une thérapie à médiation corporelle et fait partie des thérapies dites douces. Par le biais d'exercices et de stimulations corporelles, la pratique régulière permet de libérer les tensions intérieures et de laisser place à l'expression de soi en toute conscience.
L'intégration des phénomènes correspond à la prise de conscience de la relation entre le mental et ce qui a été vécu et ressenti au niveau corporel. Par conséquent, la sophrologie permet de libérer les blocages émotionnels et physiques inscrits au niveau du corps et ainsi de vivre une meilleure relation à soi et aux autres...  de mieux être au présent.


La sophrologie existentielle s'appuie sur :  
- une respiration consciente plus fluide,
- des exercices corporels simples,
- une intégration des phénomènes vécus et ressentis.
La Sophrologie existentielle a pour but de dynamiser les ressources et la créativité dont nous disposons. Si elle n'est pas une panacée, elle contribue d'une manière générale, au mieux-être de la personne dans sa globalité physique, psychologique et sociale.


[1] Le "phénomène", objet d’étude de la phénoménologie, est tout ce qui est vécu par un individu dans l’instant présent, ce qui apparaît spontanément à son conscient en vécu de son corps, de ses émotions ou en évocations-réflexions ; c’est tout ce qui est expérimenté par la personne, " ici et maintenant ", sans a priori et sans chercher à faire référence au passé.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire